Bonjour, pouvons-nous vous aider?

WordPress : 1/3 des sites sur internet sont réalisés grâce à ce dispositif

Publié le : 30/06/2018 08:56:40
Catégories : Web

La mise en place d’un site web est désormais un élément vital du marketing digital d’entreprise. Plus votre site internet sera pratique, plus les utilisateurs venant faire un tour sur votre plateforme virtuelle seront en grand nombre. À cet effet, le Content Management System (CMS) utilisé est d’une importance capitale. Le marché semble toutefois avoir déjà été conquis par l’un d’entre eux, du moins en partie. Sachez que le tenant de la place au premier rang des outils indispensables de création de sites est WordPress. Envie d’en savoir plus sur ce dispositif ? Focus.

 

Un outil largement reconnu à travers les cinq continents

Il faut savoir que les chiffres sont univoques :

  • 45% des sites web fonctionnent avec WordPress, ce qui équivaut à une dizaine de millions de sites. Certains des utilisateurs se servent du modèle gratuit de WordPress, tandis  que d’autres optent pour la version payante qui est d’une haute performance et de qualité véritable.
  • En tant qu’outil CMS, WordPress détient une part de marché supérieure à tous ses concurrents. Le chiffre est net. Un site WordPress atteint 60% d’utilisateurs de ce type de dispositif, qu’il s’agisse de particuliers ou de professionnels. Son plus proche concurrent, lui, ne détient que moins de 5% de la consommation.

 

Quelques failles pourtant observées autour de ce dispositif

Malgré la démocratisation quasi totale de cet outil CMS, un cabinet d’analyste a pourtant démontré une certaine faiblesse au niveau de la sécurité. En effet, les sites qui tournent sur la base de WordPress sont vulnérables. Les données qu’ils contiennent sont plus susceptibles au piratage. 74% des sites infectés marchent avec WordPress et sont tous des sites de particuliers. Pour les sites de professionnels sur WordPress, ils sont bien protégés grâce à l’intervention de spécialiste en la matière comme une agence web digitale. Notez que WordPress n’est pas le seul concerné. Ses concurrents comme Joomla ou Magento accusent aussi une défaillance pareille.

Partager ce contenu